À pied, à bicyclette ou en gazogène : se déplacer en 1940/45

À la fin de l’été 1940, la majorité de la population découvre les rigueurs de la défaite, le rationnement, les déplacements difficiles. L’essence, dont les Allemands ont besoin pour faire tourner leur machine de guerre, est le premier produit à être rationné, suivi par le caoutchouc, le cuir et bien d’autres matériaux. Du coup, la … Continuer la lecture de À pied, à bicyclette ou en gazogène : se déplacer en 1940/45

Les Allemands arrivent, 23/25 juin 1940

Dès le samedi 22 juin, on sait dans l’Albanais que la guerre est là toute proche. En effet, les Allemands ont atteint la rive droite du Rhône qu’ils vont franchir malgré une solide résistance de l’armée des Alpes et la destruction de la plupart des ponts. C’est aux environs de Culoz qu’ils parviennent à franchir … Continuer la lecture de Les Allemands arrivent, 23/25 juin 1940

L’ennemi est là : juin/juillet 1940

Durant les trois semaines que va durer la première occupation allemande de l’Albanais, l’ennemi enterre ses morts à Saint-Germain, tente de pavoiser, installe partout sa force mécanique au risque de susciter parfois des réactions énergiques. Toutefois l’occupant fait tout pour accréditer l’image de la plus parfaite correction. À l’ombre des pommiers, neuf soldats allemands reposent … Continuer la lecture de L’ennemi est là : juin/juillet 1940

Tempête politique autour d’un monument aux morts

Le début des années 20 ouvre le temps de la célébration des soldats morts pour la France. Nous avons plusieurs fois abordé ce sujet sous l’angle de l’émulation communale, du financement et des inaugurations. Un article publié dans le « Travailleur savoyard » va nous permettre de découvrir un regard polémique sur ces célébrations. Le journaliste donne … Continuer la lecture de Tempête politique autour d’un monument aux morts

Les habitués du cimetière

Au terme de la première guerre mondiale, « la Der des Ders », les communes furent invitées par l’État en 1919 à commémorer et glorifier les morts pour la France par l’édification de monuments et par la tenue d’un livre d’or portant les noms des morts de la commune. C’est en novembre 1921 que fut inauguré au … Continuer la lecture de Les habitués du cimetière

Sur les routes de l’Albanais dans les années 20

Au sortir de la Grande Guerre qui fut une guerre mécanique, celle des moteurs, l’automobile allait connaître un essor considérable bouleversant les conditions de circulation d’autrefois. Automobiles, camions et motocyclettes sont de plus en plus au cœur des faits divers dont parle la presse des années 20/30. Nombreux sont alors les petits articles qui relatent … Continuer la lecture de Sur les routes de l’Albanais dans les années 20

Les fanfares reprennent du service

Partout dans l’Albanais, quand la démobilisation des poilus s’achève et que s’ouvre le temps des monuments aux morts, on voit les fanfares reprendre du service. Dès novembre 1919, la fanfare de Gruffy est de sortie pour le défilé en l’honneur des démobilisés. La situation est identique deux ans plus tard à Albens pour l’inauguration du … Continuer la lecture de Les fanfares reprennent du service

Financer le monument aux morts

Élever des monuments à la gloire des soldats morts pour la France ne date pas de la Grande Guerre mais c’est avec cette guerre que l’idée d’en ériger dans toutes les communes s’est imposée très rapidement, comme si elle répondait à une sorte de nécessité évidente. La loi du 25 octobre 1919 qui les subventionne, … Continuer la lecture de Financer le monument aux morts

La veille du 11 novembre, les instituteurs feront une leçon à leurs élèves

Nous sommes en 1923 lorsqu’un long article du Journal du Commerce relate le programme de la célébration du 11 novembre à l’Arc de Triomphe. Tout y est précisé, du cortège des drapeaux à l’arrivée du Président de la République en insistant sur la préparation de la commémoration dans toutes les communes de France. Comme l’indique … Continuer la lecture de La veille du 11 novembre, les instituteurs feront une leçon à leurs élèves

Dans l’Albanais, les familles rapatrient les corps, recherchent leurs disparus

Au début de l’année 1922, on peut lire très souvent dans les pages du Journal du Commerce de courts articles intitulés « Funérailles d’un poilu », « Retour au pays natal » mais aussi « En terre natale » ou encore « Ramené du front ». Le grand « remuement » des corps des soldats morts pour la France est encore en cours. En effet, … Continuer la lecture de Dans l’Albanais, les familles rapatrient les corps, recherchent leurs disparus