Archives par mot-clé : tabac

Le séchoir à tabac de Droisette

Situé sur la commune de Mognard, au lieu-dit Droisette, ce magnifique bâtiment se remarque immanquablement quand on vient du chef-lieu.

sechoir_1

À l’est, la grande façade est une sorte de dentelle où alternent de multiples ouvertures aux formes diverses et des parties pleines. Tout en haut se succèdent les oculi, petites ouvertures ou lucarnes de forme circulaire appelés aussi « œil de bœuf ».
Viennent ensuite, dans la partie centrale, quatorze paires de petites voûtes encadrées par de hautes et étroites ouvertures qui aèrent toute la façade. Tout en bas, au niveau du sol on dénombre quatre portes surmontées d’arcs surbaissés ou semi-cintrés.

sechoir_plan

La façade ouest est sensiblement organisée de la même façon.
Quant à la partie sud que longe la route en direction de Saint-Girod, on y dénombre cinquante-quatre paires des mêmes petites voûtes disposées en six rangées verticales délimitées par des jambages en brique.

sechoir_2

Les briques sont ici utilisées pour souligner, encadrer, délimiter les ouvertures du bâtiment. La toiture en quatre ensembles est couverte de tuiles mécaniques de type Montchanin.
On sait peu de chose sur la construction de ce bâtiment sorte de « palais des vents » rural consacré au séchage du tabac. D’après des témoignages oraux, il aurait été édifié sur les plans d’un architecte italien. Il semble que les briques qui rythment la façade, les tuiles de la couverture proviennent des tuileries Poncini, entreprise d’Albens très active au début du XXème siècle.
Kronos fait appel à tous ceux qui seraient en mesure de nous en dire plus sur cette belle construction. Il suffit pour cela de se rendre sur le site de l’association www.kronos-albanais.org.

JL Hébrard 2016
Initialement paru dans le bulletin municipal de Mognard